Des fraudeurs à l’assurance pris en défaut

Au moment où Assuralia annonçait la création d’une banque de données sinistres afin de lutter contre la fraude organisée en assurance auto, les tribunaux de Tongres et Bruges ont prononcé des condamnations particulièrement sévères pour notamment fraude à l’assurance.

Ainsi, le tribunal correctionnel de Tongres a condamné un couple qui avait fait une fausse déclaration de vol de leur véhicule. Juste avant la déclaration, la voiture avait été impliquée dans un accident de la circulation et avait été désossée par un garagiste. Le couple avait escroqué leur assureur au moyen du procès-verbal.

Le tribunal correctionnel de Bruges a quant à lui condamné un homme à une peine de 20 mois de prison ferme pour des faits flagrants de faux en écriture et de fraude. Sur la base d’un faux acte de décès, il avait empoché, entre autres, l’assurance-vie de sa femme qui était bien vivante. Il s’est ainsi fait verser la somme de 162.000 euros.